Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 11:38

Lundi après les cours, je devais passer chez le concessionnaire afin qu'on règle un truc sur l'ordinateur de ma nouvelle Focus.

C'est chouette chez la concessionnaire, tout neuf, tout propre, une salle d'attente super avec café gratos, télé, le tout.

J'avais prévu de la lecture et tout allait bien jusqu'à ce que deux dames hispanophones se soient assises à côté de moi.

Elles se parlaient.

En espagnol.

Fort !

Mince, trop fort.

Alors bon, tout comme les décibels m'empêchaient de ne pas les entendre, j'ai décidé de les écouter.

Et oui, j'avais pensé à leur demander "Disculpe, trato de leer, ¿no pueden Ustedes hablarse más suave porfa?"

Mais je n'ai rien dit.

Le contenu de leur conversation, c'était un peu : Je lui ai dit que s'il ME voulait dans SON lit, qu'il fallait qu'il me dise qu'il m'aime...

Oui, typique. Mais pourquoi raconter cela en public ? Et tout fort ?

J'imagine qu'elles parlaient si fort parce qu'elles pensaient que ni moi ni le vieux couple dans l'autre coin ne pouvions les comprendre.

Mais bon, c'était passionnant ¿no es la verdad?

J'avoue que j'avais envie de téléphoner au monsieur en question pour lui dire de dire à cette nénette : "Te quiero - y ahora - callate" qui veut dire « Allez, je t'aime - et maintenant - arrête d'en parler si fort chez le concessionnaire, surtout s'il s'y trouve une gentille petite dame à côté de toi qui essaie de lire ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by iowagirl - dans iowaquotidien
commenter cet article

commentaires

Lise 01/02/2012 11:33


J'ai aimé lire tes mots Joye..la scène que tu décris je la vis trés souvent, sauf que je ne comprends pas ce qui se dit mais le ton dans lequel les choses sont dites..
Dans toutes les langues, l'émotion intérieure, passion ( dans le sens de souffrance ) fait vibrer les mots..et souvent dans ce cas là on fait peu cas du lieu ni des autres..quelque part nous
sommes " hors de nous" c'est à dire plus en contact avec l'Etre, la Vie..


Merci de ce partage qui montre la qualité de ton écoute.

iowagirl 01/02/2012 16:24



Merci à toi pour tes beaux mots, ils me bercent toujours, je devrais les porter sur moi pour les relire quand j'ai des moments de dépit. Je me permets de
t'embrasser, Lise. Merci.



brigetoun 31/01/2012 23:38


les espagnols PARLENT TOUJOURS FORT mais faut pas le penser se dit chaque fois Brigetoun (qui parle passablement fort itou, il faut dire)

iowagirl 01/02/2012 02:59



Ces filles-là étaient hispanophones, mais pas espagnoles.



Joe Krapov 31/01/2012 23:07


Comment ça ? Tu as droit à un épisode inédit des "Feux de l'amour" ? En V.O. qui plus est ? Et tu n'es pas contente ?



iowagirl 01/02/2012 00:13



Non, qu'on me parle français pour ses drames, que diable !!!



tilleul 31/01/2012 20:16


Quelle discussion intéressante!! :-) A ta place, je serais intervenue... J'imagine leur tête en voyant que tu comprenais ce qu'elles disaient...


Bisous très froids... Brrr la météo prévoit moins douze degrés pour cette nuit...

iowagirl 01/02/2012 00:14



Oui, bon, je fais beaucoup de choses dans ma tête que je ne fais pas en réalité. Qui plus est, si je suis impolie, on va penser que tout le monde à ma fac est impoli
- alors, je suis assez prudente en public.



SklabeZ 31/01/2012 18:05


Le contenu n'était peut-être pas celui auquel tu t'attendais, mais je pense que ça a dû te faire plaisir d'entendre cette conversation en espagnol.


Tu en as de la chance, Joye, de maîtriser toutes ces langues !

iowagirl 01/02/2012 00:15



Non, parce qu'elles parlaient trop fort !


Mais j'étais contente de pouvoir les comprendre, oui.


Je ne maîtrise aucune langue, même pas l'anglais.



Iowavenue !!!

  • : iowagirl
  • iowagirl
  • : C'est moi, iowagirl. J'habite en Iowa, au coeur des États-Unis. Bienvenue sur mon blog.
  • Contact

Tuyau d'Iowacopine

Pour lire ce blog sans pubs,

télécharger Ad-Blocker.

C'est gratuit.

L'iowacherche

Coup d'iowacoeur